NeuropsychoJolly (roger)

Théorie de l'identité

Définition / explications

Le monde 1m = monde 2, c'est l'identité.


Exemples :

Pour une "explication" au niveau moléculaire, l'exemple le plus frappant est celui qui est défendu par Ira Black. Qu'est-ce que l'émotion ? C'est une décharge d'adrénaline. Selon cet auteur, les "symboles" sont sous-tendus par des molécules. "Nous avons dans le cerveau suffisamment de molécules qui peuvent prendre suffisamment de conformations, pour pouvoir stocker toutes les informations que nous allons acquérir dans une vie". Cet ouvrage a été publié en 1996. Des expériences allant dans le sens de ces vues avaient été faites dans les années 60, notamment par Ungar et McConnell qui découvrent la scotophobine, molécule codant (ou plutôt censée coder) pour la peur de la lumière. L'histoire se termine en 1986.

Au niveau cellulaire, on retrouve Barlow : "On ne doit pas utiliser de phrases telles que "L'activité unitaire reflète, révèle ou dirige les processus de pensée car l'activité des neurones est le processus de pensée".


Bibliographie
Barlow HB (1972) Single units and sensation: a neuron doctrine for perceptual psychology? Perception. 1(4):371-94.
Barlow HB (1985) The twelfth Bartlett memorial lecture: the role of single neurons in the psychology of perception. Quart J of Exp Psychol. 37(2):121-45.
Black IB (1994) Information in the brain, a molecular perspective. MIT Press, Cambridge, pp225.

Page suivante : Dualisme-interactionnisme
Page précédente : Panpsychisme
Conception de la relation cerveau/conscience





08/06/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres