NeuropsychoJolly (roger)

Epiphénoménalisme

Définition / explications

      Le monde 1m est une partie du monde 1. Le monde 2 est produit par le monde 1m.


Exemples :
   
      A ma connaissance et à mon avis, la théorie épiphénoménaliste la mieux formalisée est celle d'Edelman.
     Chez Edelman, produire de la conscience nécessite "d'intégrer l'information", c'est-à-dire que des informations qui peuvent être isolées dans certains éléments (neurones, structures) doivent être associées entre elles pour ne former qu'une expérience unique et cohérente.
     Très schématiquement, deux phénomènes semblent importants dans la "production" de conscience : les boucles réentrantes (l'idée que des populations neuronales envoient des projections vers elles-mêmes), et la "complexité neuronale". Cette dernière va croître ou décroître en fonction d'un certain nombre de paramètres : l'architecture (connectivité anatomique) du réseau, les connections et voies qui sont actives à un moment donné (connectivité effective et/ou fonctionnelle).
     Réentrées et/ou complexité permettraient la formation d'un "noyaux dynamique" (unité fonctionnelle) qui permettrait l'intégration de l'information.

     Bien que je n'ai pas encore compris pourquoi, pour quoi, en quoi..., Edelman semble prêter un rôle plus ou moins important au sélectionnisme et au darwinisme neuronal (élimination sélective de certains neurones).

     Les études menées par Edelman pour explorer cette théorie sont encore essentiellement théoriques et méthodologiques. Notamment, il utilise la "théorie de l'information" pour quantifier l'entropie neuronale, l'information mutuelle, puis la redondance, la dégénérescence, la complexité neuronale...


Considération générales :
   
     La tâche du neurobiologiste "épiphénoménaliste" est beaucoup plus difficile que celle de ceux qui adoptent un autre point de vue. En effet, il n'y a rien à expliquer en théories de l'identité ou matérialistes. En théories panpsychiques ou dualistes, il faut respectivement décrire les conditions permettant l'expression de la conscience (panpsychisme) ou d'interaction matière-conscience (dualisme). En théories épiphénoménalistes, il faut expliquer, c'est-à-dire identifier les mécanismes matériels qui permettent de produire le phénomène "conscience", lui-même mal défini.
     "Epiphénoménisme" ou "épiphénoménalisme" ??? Epiphénoménisme me semble étymologiquement plus correct (la conscience est un épiphénomène), mais les traductions des ouvrages d'Eccles utilisent le terme d'épiphénoménalisme donc je l'adopte au moins temporairement. L'important est de savoir que ça existe et ce que
c'est.

    
Bibliographie
Edelman GM. 1992. Biologie de la conscience. Odile Jacob, Paris. pp424.
Edelman GM, Tononi G. 2000. Comment la matière devient conscience. Odile Jacob, Paris. pp316.

Page précédente : Dualisme-interactionnisme
Conception de la relation cerveau/conscience


15/06/2009
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres