NeuropsychoJolly (roger)

Déroulement d'une recherche

1) La question de départ (QD)
Tout commence par une thématique et une question : la question de départ. La thématique, c'est par exemple "le cancer", "la mémoire". La question de départ sera : pourra-t-on soigner le cancer ? Comment faire pour avoir bonne mémoire ?
Elle dépend de nos motivations, de notre histoire personnelle. Par définition, c'est une question de départ, donc à laquelle la science ne peut pas forcément répondre.
Elle va donner lieu à...

2) La recherche bibliographique
Celle-ci consiste à chercher dans la littérature scientifique, quels sont les débuts de réponses proposés par la communauté, quelles sont les voies qui ont été explorées.
Si l'objectif est de mener une recherche soi-même, cette phase va nous mener à réduire ou préciser la question et donc à la reformuler.
Nous réussissons alors à formuler...

3) Le Problème
... qui est justement une reformulation scientifique de la QD : "La molécule X intervient-elle dans la mémorisation ?".
[Notez que la QD et le problème se terminent tous deux par des points d'interrogation.]
On dit qu'une question est scientifique lorsqu'il est possible de mettre en place une expérimentation qui permettra de répondre à la question.
Toute la théorie qui a été acquise lors de la recherche bibliographique permet de formuler une réponse hypothétique à ce problème. C'est...

4) L'hypothèse théorique
Les hypothèses sont des "affirmations hypothétiques" ne se terminant pas par un point d'interrogation. L'expérimentation aura pour rôle de "tester" ces hypothèses théoriques.
Une hypothèse théorique est normalement compréhensible par un amateur éclairé.
Sachant que la kinase C (une enzyme) est impliquée dans la plasticité neuronale et que la plasticité neuronale semble nécessaire pour la mémorisation, je formule l'hypothèse théorique que "le blocage de la kinase C perturbe la mémoire".

5) Protocole expérimental
Pour tester la validité de cette hypothèse théorique, on met en place un protocole expérimental : On choisit des "sujets" (les cobayes de l'expérience), des méthodes pour évaluer les paramètres, on choisit le matériel... et on construit un plan d'expérience, c'est-à-dire que l'on choisit des groupes de sujets qui seront comparés entre eux. On testera la mémoires sur deux groupes dont l'un aura reçu une substance bloquant la kinase C et l'autre non.
On peut alors formuler...

6) L'hypothèse opérationnelle
Comme l'hypothèse théorique, c'est une affirmation hypothétique. Mais une bonne hypothèse opérationnelle n'est pas forcément compréhensible par un amateur éclairé, par contre un ordinateur doit pouvoir la tester :
Performance mnésique du groupe sans substance bloquante > perf. mnésique du groupe qui a reçu la substance
Sous-entendu : si cela est vrai, c'est que la substance a bloqué l'enzyme, ce blocage a entraîné l'amnésie et donc l'enzyme est impliquée dans la mémoire.
Mais ceci reste à vérifier. On fait donc :

7) L'expérimentation
C'est la phase pratique durant laquelle on obtient des résultats.

8) Traitement des données
On traite ces résultats statistiquement, c'est-à-dire que l'on regarde si les résultats vont dans le sens attendu (prédit par l'hypothèse opérationnelle) et on cherche à savoir si les différences de performances sont dues à la drogue ou au hasard.

9) Interprétation des résultats
En général, les résultats vont plus ou moins partiellement dans le sens prédit par l'hypothèse. Il faut donc interpréter.



Avant de passer au chapitre suivant demandez vous à quelles étapes de la recherche les statistiques peuvent être utiles. Notez vos réponses et passez au chapitre suivant.


Page suivante : A quelles étapes les stats sont-elles utiles ?
Page précédente : Départ en voyage
Retour au plan






16/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres