NeuropsychoJolly (roger)

L'aire V2 (18)

Déterminer quels stimuli sont susceptibles de faire réagir les cellules de l'aire V2 n'a pas été facile et les connaissances semblent loin d'être complètes.

 

Ce que l'on sait :

La lésion de cette aire n'affecte pas l'acuité visuelle, ni la discrimination des contrastes. Par contre elle diminue la capacité à faire des tâches spatiales complexes.

Les enregistrements électrophysiologiques indiquent qu'elles seraient sensibles et auraient une certaine spécificité pour l'orientation des stimuli, la disparité stéréoscopique, les couleurs et les mouvements.

 

En 2004, une étude a montré que deux stimuli visuels en forme de barre formant un angle faisaient réagir ces cellules, et que chaque cellule avait son "angle préféré", c'est-à-dire qu'elle réagissait au maximum pour cet angle.

Sur le plan de la "mécanique" permettant ce résultat, les champs récepteurs des cellules de l'aire V2 seraient dûs à une sommation ou à une combinaison de deux champs récepteurs simples.

 

 

Biblio

Boynton GM, Hegdé J (2004) Visual cortex: the continuing puzzle of area V2. Current Biol. 14; R523-R524.

 

 

 



21/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres