NeuropsychoJolly (roger)

L'aire inféro-temporale

Les cellules de l'aire inféro-temporale sont spécialisées dans le traitement des informations visuelles (elles sont insensibles aux stimuli somesthésiques, olfactifs, auditifs ou gustatifs).
Le surface de leur champs récepteurs est de 150°2 à 1410°2 (moyenne à 418°2).
Ils incluent tous la fovéa.
Les deux champs visuels interviennent.

Une expérience connue sous le nom d'expérience de Gross (Desimone et coll, 1984) a consisté à engregistrer les activités de 151 cellules induites par des stimulations visuelles.
Les résultats sont les suivants :
- pour 27% (41), aucun stimulus visuel capable de les faire répondre n'a été trouvé,
- 29% (44) répondent aux stimuli, mais sans spécificité lorsqu'il s'agit d'un objet complexe (quelle que soit la forme, la taille, l'orientation, la couleur...) mais ne répondent pas à des stimuli lumineux diffus,
- 44% (66) répondent spécifiquement à certains stimuli, en fonction de leur forme, couleur ou texture. Il s'agit d'une sélectivité relative, c'est-à-dire que leur réponse maximale est obtenue pour un stimulus particulier, mais répondent en général quand même aux autres stimuli.
- Parmi ces dernières, certaines, en faible nombre, répondent spécifiquement à la présentation d'une main pour certaines, à celle d'un visage de profil pour d'autres et à celle d'un visage de face pour d'autres).
Ces items sont "reconnus" par les cellules quelle que soit leur orientation et leur emplacement sur le champ récepteur.


Bibliographie
Desimone R, Albright TD, Gross CG, Bruce C. 1984. Stimulus-selective properties of inferior temporal neurons in the macaque. J Neurosci. 4(8):2051-62.


30/09/2009
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres